Taizé - courte méditation

  • 19 octobre
    N'arrive-t-il pas que, à leur insu, les générations aînées préparent pour les plus jeunes une ouverture à la confiance en Dieu ? Des jeunes d'Estonie disaient :« Si nous sommes devenus croyants, et si nous sommes à Taizé, c'est grâce à nos grand-mères. La plupart d'entre elles ont été éloignées du pays pendant de longues années. Là-bas, dans la déportation, elles n'avaient que la foi pour tenir. Ce sont des femmes simples. Elles n'ont pas compris pourquoi tant de souffrances. Certaines sont revenues, elles sont transparentes et sans amertume. Pour nous maintenant, elles sont des saintes. »

Nous avons 4 invités et aucun membre en ligne