Lettre pastorale N° 2, 25 mars 2020

Lettre pastorale N°2

25 mars 2020

Dans mon « coin de prière » chez moi, j’ai une icône très connue : celle où le Christ touche le saint Menas (285-309 env.). La Communauté de Taizé (www.taize.fr) a mis en exergue cette icône, car on peut y voir que Jésus se fait l’ami de chacun et chacune de nous. Elle est appelée aussi l’icône de l’amitié.
En ce temps de confinement, de séparation physique avec l’Église, mais aussi d’éloignement avec sa famille au sens large, de ses amis, il est bon de se rappeler que Jésus le Christ se fait ami intime : « 15 Je vous appelle amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père. » (Jean 15,15).
Qu’est-ce que Jésus nous a fait connaître de Dieu le Père ? Je crois profondément qu’il nous a surtout enseigné en paroles et en actes l’amour inconditionnel de Dieu : à travers son œuvre et sa personne, Dieu se fait notre ami. Bien qu’isolé aujourd’hui, nous pouvons nous adresser à ce Jésus, notre ami, qui est tout proche de nous : il ose nous toucher, car il ne craint pas la maladie.
En ces temps troublés, où chacun ressent le manque, où notre manière de vivre toujours dans l’action et dans l’avoir doit faire place à l’être, puissions-nous redécouvrir l’importance de l’amitié, de l’amitié de Dieu qui se fait proche de nous en Jésus. Point besoin de produire, d’exceller dans tout ce que nous faisons, l’amitié du Christ nous suffit pour vivre.
Puissions-nous méditer avec cette icône pour redécouvrir l’importance de marcher avec le Christ !
Jean-Luc Dubigny, pasteur

Menas