Lettre pastorale N° 4, 1er avril 2020

Lettre pastorale N°4

1er avril 2020

poisson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cette lettre pastorale du 1er avril, nous vous proposons une histoire de poisson !

Suite à l’annulation des rencontres catéchétiques, nous avons proposé, par un courrier postal, aux catéchumènes de 7H du Par8 de découvrir l’histoire de Jonas.

Et vous ? Que pensez-vous de ce récit qui semble si difficile à avaler ? Souvenez-vous de Jonas, ce prophète têtu qui, suite à l’invitation de Dieu de se mettre en route pour apporter un message (certes négatif) au peuple de Ninive, embarque sur un bateau dans la direction opposée. A partir de là, les événements emmènent Jonas dans des profondeurs tourmentées. Une tempête qui lui vaut d’être jeté par-dessus bord puis un séjour dans le ventre d’un grand poisson.

Après cette épisode « tempétueux » Jonas se rend finalement à Ninive pour annoncer la terrible nouvelle : Dieu, à cause du comportement négatif des habitants de Ninive, détruira la ville. Voyant que le peuple prend peur et qu’il change radicalement de comportement, Dieu choisi de ne pas détruire la ville. Ce renversement dérange profondément Jonas qui ne comprend pas que Dieu puisse pardonner aux habitants de Ninive.

Dieu AIME même ceux que nous n’aimons pas et il nous invite à essayer d’en faire de même. L’amour inconditionnel de Dieu nous bouleverse, nous contrarie même parfois. Il nous met face à notre difficulté de comprendre la possibilité d’aimer même nos ennemis.

Prenez soin de vous, de ceux que vous aimez comme de ceux que vous aimez un peu moins.

L’essentiel n’est pas d’y arriver, mais c’est d’essayer. Comme disait Lao-Tseu, « Le but n’est pas le but, c’est la voie ».

 

Céline Ryf, catéchète professionnelle, cycle II
Séverine Fertig, catéchète professionnelle, cycle II

 

Lettre pastorale N° 3, 29 mars 2020

Lettre pastorale N°3

29 mars 2020

CONFIANCE AU SEIGNEUR

En cette période où nous sommes attristés par les effets de la Pandémie que constitue désormais le Corona virus ; En cette période où les enfants de Dieu se sentent menacés dans leur identité, je vous propose de nous ressourcer à l’aide du Psaume 22, 10-12, suivi de cette prière que pouvons retrouver dans « MIETTES DE CARÊME ».
Oui, Tu étais là au jour de ma naissance.
Tu m'as confié aux genoux de ma mère, tout contre sa poitrine.
Contre Toi, je me suis blotti dès ma venue au monde, après être sorti du ventre maternel.
Dès que je suis né je me suis remis entre Tes mains.
Ne T'éloigne pas! Le pire est là qui s'approche, et je n'ai personne.
Psaume 22,10-12
« Dieu des commencements, toi qui enfantes mes espoirs et couves les angoisses,
Offre à mes peurs d'éclore enfin, de libérer l'oisillon du cocon figé des rêves calcifiés.
Renforce ma foi pour qu'enfin je brise la coquille tenace de mes craintes et nombreux pourquoi.
~
Dieu des tendresses, toi qui survoles mon monde et me couvres de tes ailes,
Instruis-moi au frisson, à la douce ferveur de ta grâce qui m'effleure.
Rappelle-moi ta promesse quand je sombre dans l'apathie et la banale ivresse.
Suggère à mes lèvres le goût de ton chant.
~
Dieu des proximités, toi qui habites les espaces et traverses mon désert,
Promène mon errance installée sous mon toit jusqu'aux portes du ciel ouvertes devant toi ».
Jean Lesort Louck Talom, pasteur

Lettre pastorale N° 2, 25 mars 2020

Lettre pastorale N°2

25 mars 2020

Dans mon « coin de prière » chez moi, j’ai une icône très connue : celle où le Christ touche le saint Menas (285-309 env.). La Communauté de Taizé (www.taize.fr) a mis en exergue cette icône, car on peut y voir que Jésus se fait l’ami de chacun et chacune de nous. Elle est appelée aussi l’icône de l’amitié.
En ce temps de confinement, de séparation physique avec l’Église, mais aussi d’éloignement avec sa famille au sens large, de ses amis, il est bon de se rappeler que Jésus le Christ se fait ami intime : « 15 Je vous appelle amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père. » (Jean 15,15).
Qu’est-ce que Jésus nous a fait connaître de Dieu le Père ? Je crois profondément qu’il nous a surtout enseigné en paroles et en actes l’amour inconditionnel de Dieu : à travers son œuvre et sa personne, Dieu se fait notre ami. Bien qu’isolé aujourd’hui, nous pouvons nous adresser à ce Jésus, notre ami, qui est tout proche de nous : il ose nous toucher, car il ne craint pas la maladie.
En ces temps troublés, où chacun ressent le manque, où notre manière de vivre toujours dans l’action et dans l’avoir doit faire place à l’être, puissions-nous redécouvrir l’importance de l’amitié, de l’amitié de Dieu qui se fait proche de nous en Jésus. Point besoin de produire, d’exceller dans tout ce que nous faisons, l’amitié du Christ nous suffit pour vivre.
Puissions-nous méditer avec cette icône pour redécouvrir l’importance de marcher avec le Christ !
Jean-Luc Dubigny, pasteur

Menas

Lettre pastorale N° 1, 22 avril 2020

Lettre pastorale N°1

22 mars 2020

D’un instant à l’autre, nos journées si souvent trépidantes sont devenus tellement calmes qu’elles peuvent nous faire peur.
Comment les passer sans divertissements ?
Comment vivre le lien aux autres sans pouvoir les approcher ?
Et si cet espace vide était une invitation au silence intérieur, à la méditation, à la lucidité ?
Une prière d’André Dumas :
« Notre Dieu, nous te demandons de laisser le repos venir à notre cœur, à notre pensée et à notre corps afin que nous puissions faire halte et nous démettre de ce qui tourbillonne, se bouscule et s’encrasse en nous.
Tu le sais : malgré les apparences que nous nous donnons d’être calmes et organisés, détachés et concentrés, en réalité, nous ne faisons pas trêve avec nous-mêmes.
Nous remplissons notre temps comme une armoire comble. Nous bourrons nos vies, sans nous laisser d’espace pour les vivre. Nous allons de travaux en divertissements, et nous ignorons le repos.
Fais que nos repos ne nous effraient pas, nous qui savons mal user de la liberté du temps. Fais que nos repos ne nous dissolvent pas, nous qui savons mal vivre le silence et le calme, le retrait et la retraite. »
Liliane Gujer, pasteure

Lettre pastorale N° 0, 20 mars 2020

 

Lettre pastorale N°0
20 mars 2020

 

PASSER AU-DESSUS DES ÉPREUVES

Ce confinement est une épreuve- mais au moins elle n’est pas qu’une épreuve individuelle, non, elle l’est pour toutes nos nations !
Les récits bibliques ne sont pas pauvres en épreuves non plus ! Abraham, Joseph, David, Esther, ….
Cherchons-y de l’encouragement pour les épreuves que nous devons endurés en ce moment !
Et demandons à Dieu de changer notre regard sur ces épreuves !
Par exemple, en s’imaginant d’être un aigle ! Lorsque vous vous envolez le plus haut possible dans le ciel, regardez vers le bas : vous verrez que vous êtes maintenant au-dessus des difficultés. Lorsque vous êtes au milieu d’elles, elles ont l’air de géants au-dessus de votre tête. Mais il suffit de monter dans les hauteurs par la louange, la prière et la Parole de Dieu pour avoir un autre regard sur les épreuves auxquelles vous faites face.
Liliane Gujer, pasteure

AVIS IMPORTANT

A la suite de la conférence de presse du Conseil Fédéral du vendredi 20 mars 2020 et des recommandations des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure, le Par8 a pris la décision d'annuler tous ses cultes et toutes les manifestations paroissiales jusqu'au 30 avril 2020.
Sur la chaîne de radio Espace2, un culte est radiodiffusé tous les dimanches à 10h. En ce qui concerne la télévision, la radio-télévision alémanique retransmettra un culte Vendredi Saint depuis le canton de Saint-Gall (avec traduction). Le culte de Pâques sera diffusé sur RTS1. Le site www.celebrer.ch vous renseigne.
Les pasteures et pasteurs de nos paroisses continuent d'assurer l'accompagnement spirituel. Ils sont à votre écoute aux numéros suivants :
  • Liliane Gujer : 079 852 14 64
  • Eric Schindelholz : 079 758 16 74
  • Jean-Marc Schmid : 079 682 81 76
  • Jean-Luc Dubigny : 076 822 21 19
  • Reto Gmünder : 032 481 15 55
  • Daniel Wettstein : 032 481 24 06
  • Françoise Surdez : 032 481 20 05
  • Philippe Kneubühler : 078 616 71 57
  • Jean Lesort Louck : 077 512 68 98 
Les secrétariats de paroisse se tiennent à votre disposition PAR TELEPHONE. Merci de consulter les contacts de ce site.

Une lettre pastorale sera désormais éditée deux fois par semaine, le dimanche et le mercredi, Vous la trouverez ci-dessus. Vous retrouverez les anciennes lettres sous "cultes"