Entraide et mission

A partir de cette année, nous soutenons deux nouveaux projets.

Le premier en Arménie

Le principal objectif du projet est l’amélioration qualitative de la formation professionnelle des agriculteurs dans le département de Syunik. La réalisation de cet objectif doit permettre d’accroître les sources de revenus des petits agriculteurs. La formation professionnelle doit être axée sur les besoins et les réalités du marché du travail, ce qui suppose de mettre l’accent sur les compétences et la pratique.
Comme la production de lait et de viande sont un pilier de l’agriculture régionale, des offres de formation sont mises sur pied dans les domaines de la santé animale et de la transformation de lait, avec les technologies associées à la branche laitière.
Le projet poursuit plus spécifiquement les buts suivants :
• Développer et proposer deux apprentissages, l’un en santé animale et l’autre en techniques de production laitière ;
• Améliorer la qualité des cours à travers des formations et en collaboration avec les exploitations ;
• Répercuter les expériences tirées du projet sur la réforme de la formation professionnelle qui a lieu actuellement dans le pays.
Le projet est partie intégrante d’un partenariat entre deux écoles arméniennes d’agronomie et la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) de Zollikofen.

 Documentation

Le second en Italie

Situation
L’Italie du Sud est confrontée à un contexte économique et social difficile, avec un fort taux de chômage. En outre, des réfugiés arrivent constamment en Sicile pour chercher du travail et tenter de survivre. A Palerme, le Centro Diaconale La Noce de l’Eglise évangélique vaudoise est actif dans le domaine social depuis plus de 50 ans.

Objectifs
Le Centro Diaconale La Noce a pour priorité l’intégration sociale des personnes défavorisées. Il gère une école et un centre de rééducation dans lequel les enfants et les jeunes en situation de handicap ou issus d’un contexte familial difficile suivent des thérapies. La « Casa di Mitri » est réservée à des réfugiés mineurs non accompagnés, qui y trouvent une chance d’acquérir une formation et de pouvoir faire ensuite un apprentissage. Dans le centre d’intégration du centre diaconal, d’anciens détenus sont accompagnés sur le difficile chemin de la sortie de prison vers la réinsertion et l’autonomie.

 Documentation